vocabulary flashcards

Enrichir efficacement son vocabulaire

Print Friendly, PDF & Email

Apprendre du vocabulaire est une partie importante de l’apprentissage d’une nouvelle langue. Ne vous méprenez pas quand je dis que les professeurs ne devraient pas perdre de temps avec le vocabulaire pendant les cours de langue. Je ne veux pas dire que nous n’avons pas besoin de vocabulaire pour parler une langue, mais plutôt que la présence d’un professeur n’est pas nécessaire pour apprendre le vocabulaire de manière efficace.

La liste de mots du débutant

Dans les tout premiers stades de l’apprentissage de la langue, le vocabulaire est un peu secondaire. Il peut même poser des problèmes si notre maîtrise de la prononciation ou de la syntaxe est encore incertaine, car se concentrer sur la communication va nous faire automatiser certaines erreurs de débutant qui seront difficiles à corriger ensuite. Pendant les cours, je fais en sorte que mes étudiants débutants travaillent beaucoup avec tous les mots fonctionnels de la langue (les pronoms, les prépositions, les articles, les conjonctions). Ils sont en nombre limité et peuvent être considérés comme le squelette de la langue. Apprendre à les utiliser correctement devrait être une priorité.

Au cours de cette phase, connaître les 200-300 mots les plus fréquents de la langue est un bon objectif. Cela signifie apprendre 10 mots par jour pendant un mois, c’est facilement réalisable. J’ai créé une liste de 250 mots en utilisant la méthode suivante :

  • J’ai pris les 500 mots français les plus fréquents
  • J’ai enlevé tous les synonymes
  • J’ai enlevé la plupart des noms
  • J’ai enlevé les mots difficiles à utiliser et qu’il serait mieux d’apprendre avec un professeur ou un manuel
  • J’ai gardé préférentiellement les verbes, les adjectifs et les adverbes avec des significations très descriptives et utiles

Les noms sont vraiment faciles à apprendre dans leur contexte. Et quand on ne connaît pas un nom spécifique, il est généralement possible de le remplacer par une catégorie plus générale comme «chose, objet, personne, animal, etc. » avec éventuellement des adjectifs et des adverbes. De toute façon, les étudiants apprendront naturellement d’autres noms qui ne sont pas dans la liste, simplement en faisant d’autres activités.

J’ai fait une version en ligne de cette liste sur le site Memrise.com, qui montre les mots sous forme de flashcards avec leur traduction anglaise (ou espagnole). Le site dispose d’un Système de Répétition Espacée (SRS) qui demande les mots suivant les progrès de l’élève, rendant l’apprentissage très facile. C’est la seule fois où je suggère d’apprendre des mots hors contexte et avec leurs traductions.

Apprendre du vocabulaire « au fil de l’eau »

Dès que l’étudiant a dépassé le stade de débutant, le vocabulaire est principalement appris dans son contexte, à travers de textes, vidéos et conversations. Encore une fois, je recommande le recours à un système de carte flash SRS, même si cette fois je ne crois pas que Memrise soit une bonne option. Ma préférence va à Anki, qui peut être téléchargé gratuitement sur téléphone ou ordinateur. Il dispose d’une interface très simple qui permet d’ajouter de nouveaux mots en moins de 20 secondes à la liste de vocabulaire. Ceci est une caractéristique importante, car l’étudiant va ajouter pratiquement tous les nouveaux mots qu’il rencontrera à partir de maintenant.

Il y a trois façons de créer de bonnes flashcards:

  • la photo : chercher une image représentant le mot sur Google image, et la mettre sur le recto de la carte. C’est parfait pour les choses matérielles comme un meuble, de la nourriture, un animal et généralement mauvais pour les verbes ou pour des concepts plus complexes.
  • la définition : si vous venez de chercher un mot dans un dictionnaire, vous pouvez copier sa définition sur le recto de la carte, si cette définition est claire et utilise des mots que vous comprenez facilement.
  • la traduction : je déconseille vraiment l’utilisation de cartes ne comportant que la traduction du mot. Au lieu de cela, essayez de penser à une courte phrase qui fait un usage courant du mot (comme les exemples qui se trouvent généralement dans les bons dictionnaires). Cette phrase devrait utiliser des personnages et des situations que vous connaissez : par exemple, alors que vous apprenez à dire « être au régime », vous écririez « Olivier est toujours au régime » de sorte que cela vous rappelle votre ami Olivier qui en effet ne parle que de régime. Le recto de la carte sera la même phrase, dans votre langue maternelle. Vous verrez que vous vous rappelerez beaucoup plus facilement du mot ainsi.

Ajouter des mots dans l’appli de vocabulaire devrait devenir un réflexe et être intégré à toute activité d’étude ou de pratique. Au début, il est bon de filtrer les ajouts, et de choisir seulement les mots que nous sommes susceptibles d’utiliser ou de voir à nouveau bientôt. Même si le mot pour « lanterne » est nouveau, il est pas une priorité si des mots comme « lumière » ou « lampe » sont encore inconnus. Plus tard, être exhaustif sera une possibilité et peut-être même une nécessité.

La dernière étape importante pour apprendre efficacement du vocabulaire n’est pas la moindre. Il est vital pour l’étudiant d’avoir l’occasion d’utiliser le vocabulaire nouvellement appris. Cela signifie la plupart du temps pratiquer, soit en parlant, soit en écrivant. Rappelez-vous simplement qu’il est normal d’oublier une partie des choses que nous essayons de mémoriser : c’est pour ça que nous avons le SRS.

This makes the blog alive:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *